Achat logement : des aides significatives pour financer son accession à la propriété !

Cumulées à des taux de crédit très bas, les aides permettent de financer une part non négligeable de l’acquisition d’un bien immobilier.

A partir du 1er juillet, le prêt à taux zéro (PTZ), qui permet à des primo-accédants d’emprunter à intérêt nul pour acheter leur résidence principale, sera moins avantageux dans le neuf mais restera tout de même majoré de 50% jusqu’à la fin de l’année.

Par exemple, sous conditions de ressources, un couple avec un enfant à Lyon (zone B), pourra encore emprunter 28.500 euros à 0% et jusqu’à 37.500 euros à Paris (zone A). Les sommes allouées pour un achat dans lancien sont moins importantes, jusqu’à 22.500 euros en zone A pour un couple avec enfant et 15.200 euros en zone B.

Le PTZ dans le neuf peut encore être majoré de 15.000 euros quand une collectivité locale accorde un prêt bonifié ou une subvention pour aider à l’accession. Un logement BBC (bâtiment basse consommation) peut aussi bénéficier dune majoration de 20.000 euros.

Autre dispositif avantageux, le Pass Foncier permet d’obtenir jusqu’au 31 décembre un prêt à remboursement différé pour étaler le paiement du terrain puis du bien qu’il s’agisse dune construction neuf ou d’un achat dans l’ancien. L’opération peut surtout bénéficier dune TVA à 5,5% (au lieu de 19,6%) sur le prix du logement.

Certaines zones ont cependant déjà fait le plein de dossiers Pass Foncier et il est donc indispensable de s’adresser à son employeur lorsqu’il cotise à Action logement (ex. 1% logement) ou directement à un CIL (Comité interprofessionnel du logement) qui collecte et gère les fonds d’Action Logement pour vérifier la disponibilité du dispositif.

A noter, un dossier cumulant le Pass-Foncier, le PTZ et une aide dune collectivité peut être financé jusqu’à 40% avec laide de l’Etat.

Les ménages modestes peuvent aussi requérir un prêt à l’accession sociale (PAS) qui ouvre droit à laide personnalisée au logement (APL). Si le revenu baisse, l’APL prendra en charge une partie du remboursement du crédit.

Enfin, le prêt libre peut donner droit à l’allocation logement (AL). Sans plafonds de revenus, les primo-accédants dans le neuf ou l’ancien peuvent prétendre au crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt.

Combinées aux taux de crédits immobiliers historiquement bas, et en attendant les nouvelles mesures pour 2011, ces aides substantielles ne doivent pas être négligées en 2010.