Les taux des crédits immobiliers sont au plus bas depuis 4 ans !

crédits immobiliers
Les taux des crédits immobiliers restent à des niveaux historiquement bas !
avril 24, 2015
le marché immobilier
Le doublement du prêt à taux zéro (PTZ) relancera t-il le marché immobilier ?
avril 24, 2015
crédits immobiliers

Les taux des crédits immobiliers continuent toujours de baisser selon l’Observatoire du financement des marchés résidentiels publiés par le Crédit Logement pour atteindre leur plus bas niveau depuis le 1er trimestre 2006.

Les prix de l’immobilier va reculer cette année de 4 %, puis, en 2009, de 4 à 6 %.  L’observatoire de la Caisse d’épargne tablait il y a quinze jours sur une baisse de 2 % à 3 % cette année. Après une hausse de 140 % dans l’immobilier ancien en dix ans, il ne s’agit pas d’un effondrement mais d’une “contraction” du marché et d’un assagissement des prix, commentent les auteurs de l’étude.

Au mois de mars 2010, cette étude a en effet enregistré une nouvelle baisse de 0,04% pour atteindre un niveau médian de 3,60 % (hors assurance et coût des sûretés) sur env. 17 ans (17,42 annuités soit 209 mois).

La poursuite de la baisse des taux de crédits confirme la forte concurrence entre les banques afin de capter une demande stabilisée à la baisse en raison de la dégradation de l’emploi et du blocage du marché de la revente qui pèse encore sur le marché de l’accession.

Les banques commencent alors à répercuter la baisse des taux interbancaires sur le crédit immobilier dédié aux particuliers. Afin de motiver les acheteurs potentiels de biens immobiliers à revenir vers elles, les banques proposent de nouveau des taux d’intérêt qui permettent d’envisager des crédits à des taux plus ou moins raisonnables.

En effet, selon le courtier en ligne Empruntis, ces taux sont repassés, en moyenne, sous la barre des 5 % pour une durée de 20 ans.Il est probable que la baisse des taux continue de se caractériser dans les prochaines semaines, il faudra néanmoins continuer à surveiller tous les frais liés à la contraction de ces prêts.