Le nombre de permis de construire s’effondre en France

loi Boutin
Le financement du projet de loi Boutin suscite des interrogations
avril 14, 2015
banquier
Négocier avec votre banquier !
avril 14, 2015
permis de construire

Le nombre de permis de construire s’est effondré en France au 3e trimestre, chutant de 23,3% à 111.342 unités au cours du troisième trimestre par rapport à la même période de l’année dernière, tandis que le nombre de mises en chantier a reculé de 8,1% à 110.329 unités, selon un communiqué publié mardi par le ministère de l’Ecologie.

Au cours des 12 derniers mois (octobre 2007 à septembre 2008), le nombre de mises en chantier est en repli de 11,8% à 385.143 unités, largement sous la barre symbolique des 400.000, et le nombre de permis de 18,2% à 468.994 unités.

“Les chiffres de la construction de logements à la fin septembre montrent une nette dégradation de l’activité, tout en restant à des niveaux historiquement élevés”, souligne le ministère du Logement dans un communiqué mardi. Pour le ministère, “le nombre de mises en chantier au cours des douze derniers mois est en effet de 385.000, soit le niveau atteint au printemps 2005″. “Le nombre des mises en chantier reste stable en Ile-de-France alors qu’il baisse de manière variable dans l’ensemble des régions”, fait remarquer le ministère.

La ministre du Logement Christine Boutin, qui va présenter en décembre sa loi sur le sujet à l’Assemblée Nationale après l’avoir fait adopter au Sénat, a reconnu récemment que le nombre de mises en chantier sur toute l’année 2008 devrait se situer aux environ de seulement 360.000, contre 435.000 en 2007. Pour répondre à la demande de logements non satisfaite en France, l’objectif affiché du gouvernement était de 500.000 nouveaux logements par an.

“Avec ces perspectives assombries, il faut s’attendre à une nette baisse des mises en chantier avec à peine plus de 300.000 en 2009. Il est clair qu’il ne faudra pas compter sur la filière bâtiment pour créer de nouveaux emplois au cours des prochains trimestres”, affirme l’institut Xerfi dans une étude publiée mardi.

Le même pessimisme est partagé par Jean-François Gabilla, président de la Fédération des promoteurs constructeurs (FPC). “La chute des permis de construire va continuer car les opérateurs n’ont pas pas confiance dans l’avenir”, a déclaré à l’AFP M. Gabilla.

Pour le président de la FPC, le nombre de mises en chantier “devrait tomber assez sensiblement au-dessous de 350.000 en 2009″, alors que des “incertitudes” persistent sur le fait que les banques vont redistribuer ou non des crédits immobiliers à leurs clients, selon lui. Sur les trois derniers mois, la baisse des mises en chantier est de 4,6% pour les logements individuels, à 67.174 unités, et de 13,4% sur un an à 203.654 unités. Pour les logements collectifs, les mises en chantiers chutent de 21,1% sur le trimestre à 38.895 unités, et de 8,8% sur un an à 164.462 unités.