JPMorgan suspend les saisies de maisons

appartement
Pas de CDI, pas de caution, pas d’appartement
avril 15, 2015
le marché immobilier
La crise financière et l’impact sur le marché immobilier
avril 15, 2015
JPMorgan

JPMorgan Chase, première banque américaine, a suspendu vendredi ses procédures de saisies de maisons et proposé de renégocier une série de prêts immobiliers. La crise mondiale du crédit, qui est partie des prêts immobiliers à risque (”subprime”), semble affecter une gamme plus large de prêts aux consommateurs, selon une étude publiée vendredi par First American CoreLogic, et environ un détenteur de prêt immobilier américain sur cinq doit à présent plus d’argent sur son prêt que ne vaut sa maison.

JPMorgan a limité son exposition aux subprimes comparé à d’autres concurrents très mal en point mais après son rachat de la caisse d’épargne en faillite Washington Mutual en septembre, il a hérité des actifs toxiques de cette dernière.

Le plan de renégociation de prêts immobiliers JPMorgan va concerner de nombreux de ces prêts toxiques, ainsi que des prêts immobiliers moins risqués (”prime”) qui commencent aussi à montrer des signes de détérioration.

La banque prévoit notamment, pour une période d’environ 90 jours, d’engager des avocats et de proposer des solutions alternatives aux prêts actuels. Durant cette période, la banque ne va pas mener de saisies supplémentaires de biens immobiliers.

JPMorgan a notamment environ pour $250 milliards de prêts immobiliers “prime” et prêts sur capital immobilier et $27 milliards de prêts subprime. JPMorgan entend renégocier environ $70 milliards prêts immobiliers sur deux ans, en plus des $40 milliards détenus par 250.000 emprunteurs depuis le début de l’année dernière.

Le programme concerne des emprunteurs vivant dans leur maison et “montrant une volonté de payer”, a précisé la banque.