Rénovation de maison ou d’appartement : l’essentiel sur l’isolation thermique

buffet en bois massif
Donner une touche originale à son intérieur en choisissant un buffet en bois massif
avril 1, 2019
Mobilier de salle à manger
Mobilier de salle à manger : quels sont les bons critères pour le choisir ?
avril 22, 2019
travaux d'isolation thermique

Depuis quelques années maintenant, l’État encourage les ménages français à réaliser des travaux d’isolation dans leur habitation, notamment l’isolation des combles. En effet, outre les nombreux avantages économiques et écologiques que cela représente, de nombreuses aides et subventions existent, pour permettre à la majorité des foyers d’entreprendre ces travaux de rénovation devenus nécessaires. Alors pourquoi est-ce si important d’isoler son logement ? Comment effectuer de tels travaux ? Et quelles sont les aides disponibles ?

Pourquoi isoler son habitation ?

Réaliser des travaux d’isolation thermique, notamment des combles de l’habitation, est primordial, car c’est surtout par le toit que se fait la plus grande déperdition thermique (environ 30 %). Cette perte se répercute inévitablement sur les factures de chauffage, que l’on doit augmenter pour compenser, et donc sur les factures d’électricité. De plus, isoler son logement, c’est améliorer son confort de vie, en été comme en hiver. La démarche de faire des travaux d’isolation, qui semble coûteuse au départ, est rentabilisée en quelques années (7 ans en moyenne), et de nombreuses aides financières de l’État sont proposées aux ménages français, permettant d’en réduire le coût, voire même de les réaliser gratuitement. Pour plus de renseignements, cliquez ici. Par ailleurs, effectuer une isolation des combles servira à valoriser son bien immobilier (de 10 % environ). Ce qui est loin d’être négligeable !

Comment isoler son habitation ?

Il existe différents types de matériaux plus ou moins efficaces pour isoler les combles de son logement. Ceux bénéficiant du meilleur rapport qualité/prix sont les isolants minéraux (laine de verre, laine de roche), végétaux (fibre de bois, laine de chanvre, laine de coton, liège expansé), animaux (plumes de canard, laine de mouton) ou synthétiques (polyuréthane, polystyrène expansé). Il est très important de faire appel à un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui installera l’isolant dans l’espace se trouvant entre la toiture et le faux-plafond. En effet, le travail réalisé par ce professionnel certifié sera non seulement durable et de qualité, mais vous pourrez en plus être éligible aux aides financières de l’État et des collectivités.

Quelles sont les aides financières possibles ?

Afin de réduire le coût de ces travaux de rénovation souvent lourd, notamment pour les foyers les plus modestes, l’État et les collectivités locales ont mis en place plusieurs dispositifs d’aides financières. Ces subventions sont attribuées à tous les ménages français, sous conditions d’éligibilité. Parmi ces aides, on distingue :

– le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique : jusqu’à 30 % du coût des travaux.

– l’EcoPrêt à Taux Zéro : jusqu’à 30 000 € d’emprunt à taux 0 %.

– la Prime Énergie : jusqu’à 20 % du coût des travaux.

– la TVA réduite : à 5,5 % sur la main d’œuvre et les matériaux.

– les aides de l’ANAH : jusqu’à 50 % du coût des travaux.

– le Pacte Énergie Solidarité : isoler ses combles pour 1 € symbolique.

– la Prime Coup de Pouce Isolation : de 10 €/m² à 30 €/m².

Dernier avantage : la plupart de ces aides sont cumulables entre elles.