Négocier avec votre banquier !

permis de construire
Le nombre de permis de construire s’effondre en France
avril 14, 2015
bien immobilier
Acheter un bien immobilier ! Oui, mais pouvez-vous encore emprunter ?
avril 14, 2015
banquier

L’acquisition d’un bien immobilier s’accompagne le plus souvent d’un crédit immobilier dont le coût accentue nettement le prix total du projet. Les banquiers ont souvent tendance à mettre en avant la mensualité du crédit en la comparant aux revenus du couple. Est-ce le meilleur indicateur ?

Il est vrai qu’en diminuant le montant de ses crédits du montant de ses revenus on obtient une somme appelée le “reste à vivre” qui ne doit logiquement être inférieur à environ 67% pour être considéré comme solvable. Le banquier déterminera donc si l’emprunt demandé est viable ou non.

Néanmoins, la durée totale du crédit, le coût du crédit, et l’assurance du crédit, sont également des indicateurs fondamentaux pour apprécier la contenance réelle de l’emprunt. Le TEG (taux effectif global), c’est à dire le taux comprenant généralement tous les frais, est l’indicateur le plus important qui reflète réellement le pourcentage que le banquier va vous demander pour vous prêter la somme demandée. Ce taux est très souvent calculé sur une base annuelle : TEG/an.

Sans être un financier hors pair, voici la question la plus importante à vous poser: “Tout compris, c’est à dire au bout des années d’emprunt, quel est le coût total du crédit, quel est le montant en euros que je vais devoir rembourser pour un emprunt de x euros ?”. Voici ensuite le calcul à réaliser pour connaître le TEG total du crédit : [(montant emprunté + cout total du crédit en euros / montant emprunté) / 100] ; ainsi vous connaîtrez vraiment ce que cela va vous coûter.

Quelques bons conseils :

1) Prenez votre temps. L’achat d’un bien immobilier et l’emprunt immobilier sont des actes très importants. Ne vous pressez pas, analysez les différentes propositions, comparez et décidez-vous en ayant peser tous les tenants et aboutissants.

2) Négocier ! Un conseiller de clientèle est un commercial. N’ayez pas peur de négocier le taux, les frais divers, le coût de l’assurance et les frais de pénalités en cas de remboursement anticipés. Si vous pensez ne pas pouvoir y parvenir alors faîtes appel à un courtier en prêt immobilier.